Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 19:10
 Parce qu'il existe une bio à deux vitesses :

 il devient plus que jamais nécessaire de montrer ce qu'est la véritable agriculture biologique.

La bio est devenue un business mondial


Dans le documentaire “La face cachée du bio low cost” diffusé le 23 Octobre dernier sur France 5, une enquête démontre que les produits labellisés bio et vendus à bas prix par les grandes surfaces ne respectent pas l'esprit de la bio :
 

  • main-d’œuvre surexploitée et sous-payée ;
  • légumes cultivés hors saison et dont la production et le transport sont coûteux en termes d'émissions de gaz à effet de serre ;
  • tolérance du E250 (nitrite de sodium) qui donne sa couleur rosée au jambon mais présente un risque pour la santé ;
  • abattage des animaux aussi sordide qu'en conventionnel…etc
     

 

Ces pratiques ne reflètent pas l'esprit d'origine de l'agriculture biologique.

 

La bio, la vraie, c'est le travail avec la nature et non contre elle.
C'est le respect des humains qui travaillent avec cette nature.
C'est aussi le respect des animaux, d'un bout à l'autre de la chaîne.


 

La vraie bio nourrit le vivant

 

L'Institut technique d'agriculture biologique a récemment comparé les impacts de l'agriculture biologique avec ceux de l'agriculture conventionnelle. Dans un rapport à paraître, l'ITAB affirme que «l'on observe en bio un surcroit d'externalités positives, lié à la mobilisation d'un plus grand nombre de processus agro-écologiques».

 

Parce qu'elle respecte le vivant, la vraie bio a donc un impact positif sur les écosystèmes.

Tout l'enjeu est de promouvoir cette bio-là.

 

 

Reconnecter les gens à la nature

Pour manger mieux, encore faut-il savoir ce qu'est une agriculture réellement écologique. C'est-à-dire qui repose sur la nature.

 

Or, comprendre cela n'est pas une évidence.

L'écologie n'est pas enseignée à l'école, et encore moins la philosophie de l'agriculture biologique. Quant à la vie citadine, elle nous déconnecte de la nature.

 

Par ailleurs, avant de se tourner vers des produits meilleurs mais un peu plus chers, et sans revoir complètement son budget, il faut (ré) apprendre à découvrir et à cuisiner les légumes, légumineuses, graines, farines, etc.

 

Il faut apprendre à consommer différemment.


 

Pour 1 euro par mois, vous aidez des familles à renouer avec la terre

 

Adhérer, c'est soutenir la vraie bio

 

Votre adhésion* nous permettra d'éduquer à la bio, la vraie.
En adhérant, vous aidez des gens à savoir ce qu'est l'agriculture biologique, locale, équitable.
Vous aidez des personnes à retrouver un lien avec la terre.
Vous aidez indirectement de petits producteurs et transformateurs bio et locaux à gagner leur vie.
Vous contribuez à la sauvegarde d'une nature qui nourrit et aide l'humanité face aux changements climatiques.

 

Bio Consom'acteurs agit pour :

  • réaliser des outils de sensibilisation et d'éducation à l'alimentation bio, locale et équitable.
  • organiser des ateliers de consommation responsable, repas bio solidaires, projections-débats
  • inciter les élus à introduire du bio local dans leurs cantines scolaires
  • diffuser les résultats de l'étude Bio Nutrinet, à propos des impacts de la consommation biologique sur la santé et l'environnement.


Aidez-nous à promouvoir une alimentation qui respecte la nature et ceux qui travaillent avec elle.

 

C'est uniquement grâce à votre adhésion* que nous pouvons porter la voix de tous ceux qu'on ne voit pas, mais qui nous nourrissent chaque jour.
 

Pour continuer nos actions, nous avons besoin de vous aujourd'hui.

 

Merci pour votre engagement à nos côtés.

 

 

Au nom de Bio Consom'acteurs,

Diana Semaska et Valérie Le Toux

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Bien Vivre à la Campagne et pour cette année le 8 juillet La Fête du Lac de Marcenay
  • : Proposer à nos amis des informations et des réflexions sur l’environnement, notre patrimoine, des adresses sur les bons produits de notre région, la Bourgogne …
  • Contact

Recherche

Archives