Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2018 6 03 /03 /mars /2018 09:49

LE LAC

Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges
Jeter l’ancre un seul jour ?

« Aimons donc, aimons donc ! de l’heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L’homme n’a point de port, le temps n’a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! »

Qu’il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l’astre au front d’argent qui blanchit ta surface
De ses molles clartés.

Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,
Que les parfums légers de ton air embaumé,
Que tout ce qu’on entend, l’on voit ou l’on respire,
Tout dise : Ils ont aimé !

Alphonse de Lamartine

Côté Marais, rien de comparable avec le XVI ème à Paris, ici les amphibiens sont plus salamandres, savez vous qu'il existe la rainette, la grenouille verte, la grenouille des champs, la grenouille rousse, la grenouille rieuse, que j'ai eu l'occasion de rencontrer, mais comme il est têtard, j'ai du la laisser seule coasser...

un pont plus loin

mais où va donc cette eau qui file ?

côté camping, elle passe sous la passerelle

un peu plus loin, c'est le déversoir du fourneau

la chute est mémorable, n'est ce pas !

pour les pêcheurs il faudra patienter jusqu'à l'année prochaine...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Bien Vivre à la Campagne et pour cette année le 8 juillet La Fête du Lac de Marcenay
  • : Proposer à nos amis des informations et des réflexions sur l’environnement, notre patrimoine, des adresses sur les bons produits de notre région, la Bourgogne …
  • Contact

Recherche

Archives