Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 19:15

A Planay en Côte d'Or hier soir vers 20h10 un vent violant s'est levé 

sa vitesse de 137 km/h pendant quelques minutes a coupé littéralement ce tilleul plusieurs fois séculaire .

Cet arbre remarquable de plus de 400 ans appelé tilleul de SULLY a une circonférence de 7,5m est classé dans les arbres les plus remarquables.

 Vers 1600  Henri IV  ordonne à son meilleur conseillé, Sully, de planter dans tous les villages de France un tilleul ou un orme.

C'est avant tout un centre de rassemblement communautaire du village:

- lieu de basse et haute justice

-lecture de la justice

-collecte d'impôts

-centre de rassemblement pour écouter les édits royaux ou les décisions des seigneurs      locaux

-lieu de festivités, de rendez-vous

-fêtes religieuses

 

 Sous la révolution il devient arbre de la liberté.

 

voici quelques photos de son emputation:

 

IMG_0947a.jpg

 

 

 

IMG_0949a.jpg

 

 

 

 

 

 

IMG_0958a.jpg

IMG_0951a.jpg

 

 

IMG_0959a.jpg

 

IMG_0965a.jpg

IMG_0964a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Changement climatique, catastrophe naturelle, voilà que sera notre mal vivre dorénavant

et que restera t'il de ces repères si anciens et si protecteurs ?

 

voici une nouvelle qui a été écrite sur ce vénérable arbre

 

                                         Le Vieux Tilleul.

 

Il est là, sur la place, ombrageant l'été les maisons d'alentours, et quand vient la brise, ses longs rameaux décharnés laissent sur le sol durci une épaisse couche de petites feuilles jaunes. C'est sous ses branches que la jeunesse prend ses joyeux éclats; c'est là que s'élèvent les reposoirs de la Fête Dieu; c'est là que garçons et filles dansent les jours de fête, aux sons plus ou moins harmonieux d'un orchestre villageois.

C'est là enfin que les braves paysans viennent les soirs d'été fumer leur pipe en causant de leurs travaux, des nouvelles, et parfois de la politique. Il semble que les hommes des champs se ressouviennent qu'autrefois leurs ancêtres délibéraient chaque dimanche sous l'ombrage du vieux tilleul. Quand vient l'époque des chaudes journées, les moineaux cherchent dans les rameaux du vieil arbre un asile de fraîcheur, et quand le temps des frimas arrive les chouettes s'y donnent rendez-vous.

Arbre trois fois séculaire, combien j'ai vue à venir m'asseoir sous ton ombre et rêver aux choses du passé. Tu deviens pour moi l'image du passé qui progresse, grandit et que rien n'abat. Près de toi viennent s'abriter les moineaux, et parfois  aussi les timides amoureux.

Ton ombre bienfaisante cache bien des mystères et garde bien des confidences. Continue de grandir et d'abriter la petite place, en laissant cependant une part du soleil à ton jeune frère qui lui aussi est un symbole de liberté.

 


 


 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Bien Vivre à la Campagne et pour cette année le 8 juillet La Fête du Lac de Marcenay
  • : Proposer à nos amis des informations et des réflexions sur l’environnement, notre patrimoine, des adresses sur les bons produits de notre région, la Bourgogne …
  • Contact

Recherche

Archives