Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 11:20

// Loi biodiversité : stoppons la privatisation du vivant !

  • aux brevets sur le vivant, et particulièrement aux brevets sur les gènes issus de plusieurs millénaires de sélections paysannes ;
  • à la suppression de l'étiquetage et du contrôle des OGM brevetés au prétexte que quelques nouvelles techniques de manipulations génétiques des plantes seraient plus précises que les premières transgenèses et ne devraient plus être réglementées ;
  • à la mise en marché de la biodiversité, transformation des forêts, des zones humides, des monts, des landes, des terres agricoles, des animaux sauvages, oiseaux, des abeilles, des pollinisateurs... en vulgaires produits qu'on pourrait acheter, détruire, revendre ou déplacer dans le seul but d'alimenter de nouvelles spéculations financières ;
  • à la généralisation des cultures tolérantes aux herbicides qui génèrent un empoisonnent exponentiel de l'eau, des sols, des animaux et de notre nourriture suite à l'augmentation constante des adventices devenues tolérantes et des doses d'herbicides utilisées pour les combattre ;
  • au massacre des abeilles, des pollinisateurs et des oiseaux qu'ils nourrissent par la généralisation de l'usage des insecticides néonicotinoïdes ;

ou
http://loibiodiversite.agirpourlenvironnement.org

Choux brocolis, tomates ridées, poivrons, laitues, blé, maïs, soja... peu à peu toute notre nourriture passe sous la coupe de 10 société multinationales qui contrôlent déjà 75 % du marché mondial des semences. Si la loi n'arrête pas immédiatement ces brevets, c'est toute la biodiversité agricole créée et renouvelée par des centaines de générations de paysans qui va disparaître et être remplacée par les mêmes plantes développées sur toute la planète par ces nouveaux pirates du vivant.

Vous êtes attachés à l'accès de tous aux semences paysannes reproductibles, aux animaux reproducteurs et aux ressources génétiques libres de droit, au respect des connaissances et des droits des communautés paysannes qui les ont sélectionnées, conservées et renouvelées, aux droits des paysans et des jardiniers d'utiliser, d'échanger et de vendre leurs propres semences et animaux reproducteurs, au respect de toute les valeurs culturelles, sociales, environnementales et sanitaires de la biodiversité qui ne peuvent pas être transformées en marchandises ?

Alors signez et partagez cette pétition afin que les sénateurs et les sénatrices adoptent les amendements proposés par le collectif « Semons la biodiversité ».

ou
http://loibiodiversite.agirpourlenvironnement.org


Ne doutez jamais qu'un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c'est toujours comme cela que ça s'est passé.★ - Margaret Mead (1901 - 1978) - Anthropologue.

Stéphen, Martin, Mickaël, Julie, Benjamin, Magali, Mathias et toute l'équipe d'Agir pour l'Environnement.
contact@agirpourlenvironnement.org
--
http://www.agirpourlenvironnement.org
http://www.facebook.com/association.agirpourlenvironnement
http://www.twitter.com/APEnvironnement

// Ensemble pour une planète vivable : donnez.

La contrepartie de bienvenue !

Jusqu'au 29/02/2016, pour tout don ponctuel ⩾ à 25 € ou don mensuel ⩾ à 5€ :

  • Un reçu fiscal vous permettant de déduire de vos impôts 66% du montant de votre don : votre dépense réelle serait alors de 8 € pour un don de 25 € ;
  • + nos campagnes cartes pétitions pendant 1 an ;
  • + Le BADGE "J'aime la bio"
  • + L'AUTOCOLLANT "J'aime la bio"
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 09:20

L'année démarre sur les chapeaux de roues : d'ici quelques jours, le Sénat va examiner le projet de loi qui contenait, souvenez-vous, l'amendement StopNeonics interdisant les pesticides néonicotinoïdes tueurs d'abeilles.

Sans une pression massive et immédiate des citoyens sur les sénateurs français, cette mesure salutaire pour les abeilles et l'environnement passera à la trappe.

L'enjeu est capital. Et pas seulement pour la France :

Car si nous gagnons la bataille en France, dans l'un des grands bastions de l'agriculture industrielle, il sera beaucoup plus simple ensuite d'obtenir l'interdiction des pesticides tueurs-d'abeilles au niveau européen.

C'est pourquoi je vous demande de signer de toute urgence votre pétition à destination des sénateurs de votre région, en utilisant le système de pétition en ligne que nous avons préparé : cliquez ici.

Un petit rappel des faits est peut-être nécessaire :

En mars dernier, l'Assemblée nationale adoptait un amendement au projet de loi "Biodiversité" (1), interdisant purement et simplement les pesticides néonicotinoïdes sur le sol français au 1er janvier 2016.

Pour tous les citoyens et associations qui militent depuis des années pour l'interdiction de ces pesticides mortels pour les abeilles, l'initiative courageuse des deux députés qui avaient déposé l'amendement était une vraie lueur d'espoir !

Seulement voilà : à peine arrivé au Sénat, l'amendement a été immédiatement enterré par une poignée de sénateurs en commission Développement durable (2). Depuis lors, notre équipe bataille pour le faire redéposer : un projet de loi nommé "Biodiversité", qui serait indifférent au sort tragique des abeilles – le maillon-clef de la chaine alimentaire ! – c'est totalement aberrant et incohérent !

Grâce à une première vague de mobilisation des membres de POLLINIS, où près de 180 000 citoyens ont envoyé une salve de messages-pétitions aux sénateurs de leurs régions, plusieurs sénateurs sont prêts à nous soutenir (3) et à réintroduire cet amendement en faveur des abeilles et d'une agriculture respectueuse de la nature et des pollinisateurs dont elle dépend.

Mais pour convaincre les autres, et mettre une pression déterminante sur l'ensemble de l'hémicycle pour que, le jour du vote, l'amendement StopNeonics - qui nous débarrassera vraiment de ces pesticides tueurs d'abeilles - soit adopté, nous devons faire déborder les boîtes mail des sénateurs de messages de protestation.

C'est pour cela que je vous demande d'envoyer, dès maintenant, votre message-pétition aux sénateurs de votre région en cliquant ici.

Vous n'avez pas besoin de faire de recherches pour connaître le nom des sénateurs que vous devez interpeller : entrez simplement votre code postal dans le formulaire que nous avons préparé, et la liste des sénateurs de votre région s'affichera automatiquement.

Vous n'aurez plus qu'à valider pour que votre message soit envoyé pour vous.

Nous avons mis en place ce système simple, qui ne prendra pas plus de 2 minutes de votre temps, pour qu'un maximum de personnes puissent participer.

Alors s'il vous plaît, prenez 2 minutes pour les abeilles : signez dès maintenant votre pétition aux sénateurs, et transférez ce message à un maximum de personnes autour de vous, pour nous permettre de rallier des dizaines de milliers de signatures supplémentaires !

C'est le meilleur moyen, et peut-être même le seul, de mettre une pression assez forte sur les sénateurs pour les obliger à adopter cet amendement qui mettra enfin un terme à plus de vingt ans de massacre intensif des abeilles au profit de l'industrie agrochimique.

L'adoption de cet amendement créera un précédent en Europe qui obligera la Commission européenne à s'aligner : si vous n'êtes pas résident Français, vous êtes quand même concerné ! Vous pouvez agir en signant la pétition de soutien à cette campagne, comme l'ont déjà fait des milliers de citoyens Belges, Suisses, Allemands, et d'un peu partout en Europe.

Un grand merci d'avance !

Bien cordialement,

Nicolas Laarman

Délégué général

POLLINIS

_________________

(1) AMENDEMENT N°754 (Rect) déposé le 12 mars 2015

(2) Reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages - Examen du rapport et du texte de la commission de l'Aménagement du territoire et du développement durable au Sénat

(3) Pour voir les réponses des sénateurs, cliquez ici

POLLINIS Association Loi 1901
143 avenue Parmentier – 75010 Paris www.pollinis.o
rg

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 08:59

Interdire les rejets toxiques en mer au cœur du Parc National des Calanques

catherine barre vient de publier une mise à jour sur la pétition que vous avez signée intitulée "Préfet de la région PACA: Interdire le rejet dans la mer en plein cœur du Parc national des Calanques de boue rouge"

05 jan. 2016 — Presque 45 000 signatures ! il semble que nous soyons sur la bonne voie ! The Ocean Nation, qui se bat depuis 5 ans contre le rejet des boues rouges dans les calanques, lance une... Lire la suite

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 08:50

De tout petits oiseaux hier vibrants de vie finissent...à la broche après avoir été englués, s'ils n'ont pas été écrasés ou capturés vivants! C’est inhumain, et en agissant maintenant, nous pouvons le faire cesser.

C'est également illégal car certains de ces oiseaux sont des espèces protégées, comme le Bruant ortolan ou le pinson, dont la chasse est interdite! Ce qui n’empêche pas les braconniers de les capturer, de leur crever les yeux avant de les engraisser puis les noyer pour les consommer, voire les vendre des sommes astronomiques comme met de luxe.

L’État français tolère la situation car trop de peu de personnes sont au courant de cette ignominie. Nous pouvons changer cette perception et faire appliquer la loi!

Dans quelques jours, nos sénateurs ont la possibilité de faire changer les choses. Haussons le ton, condamnons ensemble ce laxisme et demandons que soient prises les mesures pour sauver des centaines de milliers d’oiseaux chaque année: signez la pétition pour la condamnation du braconnage et l’interdiction des pratiques de chasse cruelles, puis invitez tous vos proches à signer -- nous la remettrons juste avant les débats:

https://secure.avaaz.org/fr/stop_massacre_illegal_oiseaux_fb/?bqfsOdb&v=71195&cl=9217119409

Dans nos campagnes, le braconnage des oiseaux reste une pratique courante: en France, 400 000 pinsons des arbres, rouge-gorges, parmi d'autres, sont massacrés chaque année. Les populations d'oiseaux déclinent dangereusement, les Bruants ortolans risquent de disparaître, et rien n'est fait pour poursuivre et condamner les braconniers.

Certaines techniques de capture sont d’une cruauté inouïe. La “chasse à la glu” par exemple consiste à recouvrir un bâton d’un liquide visqueux dans lequel l’oiseau, piégé, est poussé à s'arracher lui-même les plumes et se briser les ailes dans l'espoir de se dégager.

La Commission européenne elle-même fustige l’État français pour son manque de rigueur au sujet de ces pratiques de chasse non sélectives. Mais sur le terrain rien n’a encore changé.

Il est grand temps de dire stop à ce massacre des petits oiseaux. Signez et partagez la pétition pour mettre fin au braconnage et pour que la loi biodiversité en discussion au Sénat fin janvier sanctionne ces pratiques dévastatrices qui s'attaquent aveuglément à toutes les espèces, protégées ou non:

https://secure.avaaz.org/fr/stop_massacre_illegal_oiseaux_fb/?bqfsOdb&v=71195&cl=9217119409

La manière dont une société traite les animaux avec lesquels elle partage la même planète est révélatrice. Ensemble, nous pouvons promouvoir le respect et la protection de la biodiversité, comme nous l’avons maintes fois fait pour les éléphants, les abeilles ou les baleines. Faisons en sorte de pouvoir pendant encore longtemps nous réveiller au son du chant des oiseaux.

Avec espoir et détermination,

Allain Bougrain Dubourg, Président de la LPO, et toute l’équipe d’Avaaz

POUR PLUS D'INFORMATIONS:

Les oiseaux migrateurs victimes du braconnage en Méditerranée (Le Soir)
http://www.lesoir.be/970814/article/demain-terre/biodiversite/2015-08-24/oiseaux-migrateurs-victimes-du-braconnage-en-mediterranee

Des oiseaux engraissés dans le noir puis noyés dans l'armagnac: le cruel sort des ortolans (L'Obs)
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1238511-des-oiseaux-engraisses-dans-le-noir-puis-noyes-dans-l-armagnac-le-cruel-sort-des-ortolans.html

Massacre organisé du pinson des arbres (L'Avenir)
http://www.lavenir.net/cnt/DMF20150825_00692692

Opération pinsons 2015 (LPO)
https://www.lpo.fr/actualites/operation-pinsons-2015

Allain Bougrain-Dubourg de la Ligue de protection des oiseaux agressé à coups de pelle (Huffington Post)
http://www.huffingtonpost.fr/2015/11/09/allain-bougrain-dubourg-ligue-protection-oiseaux-agresse-pelle_n_8509438.html

Consultation publique - Interdiction de la chasse des oiseaux à la glu ou à la colle (Parlement et Citoyens)
https://www.parlement-et-citoyens.fr/projects/projet-de-loi-pour-la-reconquete-de-la-biodiversite-de-la-nature-et-des-paysages/consultation/consultation-26/opinions/chapitre-8-biodiversite-terrestre/article-68-quinquies-interdiction-de-la-chasse-des-oiseaux-a-la-glu-ou-a-la-colle


Partager cet article
Repost0
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 13:10

La Beauce ne connaît que la grande culture intensive ? Benjamin, Adrien et Hélène prennent un tout autre chemin. Ils convertissent leur exploitation en bio, plantent des arbres, font de la recherche participative, changent leurs céréales en pain. Bref, inventent un nouveau destin pour la plaine.

Benjamin est boulanger au levain autodidacte. Adrien est ingénieur agricole passionné de semis direct, d’agroforesterie en systèmes de cultures biologiques. Quant à Hélène, hier infirmière, elle ne peut plus aujourd’hui se passer du levain. Découvrez le trio…

VOIR SON PORTRAIT

Adrien et Benjamin Pelletier sont deux frères paysans-meuniers-boulangers, rejoints depuis peu par Hélène Simon, spécialiste du pain au levain. Leur crédo ? Faire un travail de qualité de la semence jusqu’à la miche. Leurs outils ? Une rotation culturale agro-écologique, un moulin à la meule de pierre, un four à biomasse, un savoir-faire traditionnel.

Leur ferme se situe au Nord de la Beauce. « On dit que c’est le grenier de la France mais la majeure partie de la production part au bout du monde, » constatent-ils. Sur leur ferme, ils entendent relocaliser la production en travaillant sur la sélection de blés paysans biologiques adaptés à leur terroir. Mais ce n’est pas tout. Grâce à Fermes d’avenir, ils vont tester l’agroforesterie et faire pousser dans leurs champs merisier, cormier, alisier, poirier et noyer pour construire une agriculture écologique plus performante.

la suite :

La Beauce version bio - BlueBees

n'oubliez pas de cliquer sur tous les projets tout en haut à gauche

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 11:35

En 2016, pour une planète vivable, JE VŒUX...


Cher-es ami-es,

Parce que nous avons hâte que cette année 2015 se termine, nous vous adressons dès aujourd'hui nos meilleurs vœux pour l'année 2016.

Malgré une conférence climatique qui a entretenu l'espoir de vivre un sursaut de la communauté internationale, force est de constater que nos responsables demeurent très loin de mesurer l'effort à consentir pour limiter les risques d'un chaos climatique à venir.

Si vous aussi, vous rêvez d'une planète :

  • qui ne serait plus en guerre contre le vivant,
  • qui stimulerait l'agriculture biologique, les énergies renouvelables, la sobriété,
  • qui réduirait à la source la quantité de déchets dispersés dans l'environnement,
  • qui n'investirait plus dans des projets inutiles mais soutiendrait la transition écologique,
  • où l'éducation à l'environnement et la fraternité prendraient le pas sur la violence, le cynisme et l'égoïsme...

Ne doutez jamais qu'un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c'est toujours comme cela que ça s'est passé.★ - Margaret Mead (1901 - 1978) - Anthropologue.

Stéphen, Martin, Mickaël, Julie, Benjamin, Magali et toute l'équipe d'Agir pour l'Environnement.
contact@agirpourlenvironnement.org
--
http://www.agirpourlenvironnement.org
http://www.facebook.com/association.agirpourlenvironnement
http://www.twitter.com/APEnvironnement

Voir la version en ligne

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 18:33

Vous cherchez des coins charmants figés dans le temps ? Abritant plus de 36 000 communes (plus que tout autre pays d’Europe), la France abrite tellement de villages pittoresques qu’il serait impossible de tous les nommer. Mais il y en a certains qui sortent du lot malgré tout. Envie de partir au vert ? Skyscanner vous dévoile 17 des villages les plus charmants de France.

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 18:04

Libération :

Le climat et l’industrie fossile ont chacun leur propre logique et réalité. Celle du climat est simple : si nous brûlons la totalité du charbon, du gaz et du pétrole que contiennent les gisements déjà découverts, nous dépasserons largement le seuil des 2 °C de réchauffement climatique. La planète deviendra alors une immense Cocotte-Minute. La conférence de Paris est censée éviter le dépassement de ce plafond. Mais cette réalité se heurte à celles des grands groupes énergétiques : déterminés à brûler toutes les réserves de combustibles fossiles, ils dépensent chaque heure quelque 75 millions de dollars pour trouver de nouveaux gisements d’hydrocarbures....

 

TRIBUNE

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 17:44

Au détour d'une expérience de microfluidique, des chercheurs français ont fait une découverte étonnante. De nature à éclairer les origines de la vie !

Le POINT Par Chloé Durand-Parenti

Et si le secret de la vie tenait dans une goutte d'eau... - Le ...

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 17:29

l'Océan à besoin de nous :

 

Voir la version en ligne

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Bien Vivre à la Campagne et pour cette année le 8 juillet La Fête du Lac de Marcenay
  • : Proposer à nos amis des informations et des réflexions sur l’environnement, notre patrimoine, des adresses sur les bons produits de notre région, la Bourgogne …
  • Contact

Recherche

Archives