Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 18:15

Chère amie, cher ami,

Nous gagnons du terrain face à l’agrochimie et ses pesticides tueurs d’abeilles !

Après quatre années de combat acharné, et plus d’1,2 million de personnes fédérées en France, en Belgique et en Europe, nous avons réussi à obtenir l’interdiction des néonicotinoïdes responsables de 20 ans de massacre massif des abeilles.

Mais ce n’est pas tout : grâce à l’équipe d’ingénieurs et d’experts que nous avons constituée, nous avons pu détecter dans l’œuf le nouveau plan de l’agrochimie pour imposer de nouveaux tueurs d’abeilles en Europe !

Ce que comptaient faire les lobbys, c’est faire passer en catimini l’autorisation de nouveaux pesticides en tout point semblables aux néonicotinoïdes tueurs d’abeilles – en particulier pour leur toxicité envers les pollinisateurs ! - et s’assurer que leurs bénéfices ne baisseraient pas d’un centime malgré l’interdiction de ces derniers.

Dès le début de l’affaire, toute l’équipe de POLLINIS était sur le pont :

- Nous avons levé le lièvre et informé, par vagues successives, des millions de personnes à travers toute l’Europe;

- Nous avons mobilisé des centaines de milliers de citoyens contre ces nouveaux tueurs d’abeilles, et allons continuer à le faire dans les mois qui viennent jusqu’à obtenir leur interdiction totale ;

- Nous avons lancé une grande enquête sur les autorités sanitaires censées protéger les citoyens et leur environnement, et qui se laissent si facilement convaincre par l’industrie pour autoriser des substances pourtant nocives pour la santé des abeilles. Les résultats de cette enquête seront publiés très prochainement – préparez-vous, ça va faire l’effet d’une bombe !

Nous sommes reçus au Ministère de l’agriculture, en France, le mois prochain, pour exposer nos arguments contre la mainmise de l’agrochimie et pour une agriculture respectueuse des pollinisateurs dont elle dépend.
Pour tout savoir sur l’avancée du combat et de nos travaux, cliquez ici pour accéder à notre dernier bulletin d’informations.

Chaque jour, nous recevons de nouveaux messages de soutien de citoyens qui refusent qu’on sacrifie les abeilles, leur santé et leur alimentation pour servir les intérêts des grosses industries agrochimiques.

Petit à petit, nos rangs s’étoffent, et notre équipe s'aguerrit : c’est parce que nous avons pu être rejoints par des experts capables de décortiquer la structure moléculaire d’une substance phytopharmaceutique que nous avons pu découvrir à temps le scandale des nouveaux tueurs d’abeilles et le faire connaître au grand public.

Et c’est parce que nous avons désormais dans l’équipe des juristes et des spécialistes du droit européen que notre enquête sur les autorités sanitaires va être assez solide pour jeter un sérieux pavé dans la mare !

Nous n’aurions jamais pu arriver jusque-là sans le soutien et l’aide précieuse des membres donateurs de POLLINIS. C’est grâce à eux, et à leur engagement sans faille dans le combat que nous menons depuis quatre ans pour défendre et protéger durablement les abeilles et les pollinisateurs, que nous pouvons mener notre travail au quotidien.

POLLINIS est l’une des rares associations de défense de l’environnement qui soit à 100 % financée par des dons de particuliers. Nous ne recevons ni subventions publiques, ni mécénat de grosses entreprises, ce qui garantit notre totale liberté de parole et d’action.

Pour continuer d’agir, nous ne pouvons compter que sur le soutien de citoyens, comme vous, soucieux de protéger les abeilles et la nature qu’ils laisseront à leurs enfants.

Aussi, si vous le souhaitez, vous pouvez vous aussi devenir un membre donateur de POLLINIS : il vous suffit de remplir le formulaire après avoir lu votre bulletin d’informations, en choisissant le montant et le moyen de paiement qui vous paraît le plus approprié.

Il n’y a pas de petit don : certains membres soutiennent POLLINIS par dons de 20 euros, 50 euros, 100 euros, parfois 200 voire 500 euros. D’autres préfèrent soutenir notre travail dans la durée, en choisissant de verser tous les mois 7 euros, 10 euros ou 15 euros à l’association.

Quel que soit le montant de votre contribution, sachez qu'elle sera une aide précieuse pour nous permettre de financer le travail de notre équipe, que ce soit au niveau de la recherche scientifique, de la veille sur les nouveaux pesticides autorisés, du comité de vigilance que nous avons mis en place pour surveiller les mouvements des lobbies agrochimiques auprès des institutions européennes, ou tout simplement des nombreux projets de conservation et protection de l'abeille qui ont désespérément besoin de financement.

Je vous remercie par avance pour votre soutien, et vous souhaite bonne lecture de votre bulletin d’informations !




Nicolas Laarman
Délégué Général
POLLINIS

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 14:09

Cher amie, cher ami,

Pouvez-vous prendre quelques minutes pour répondre au questionnaire que nous avons préparé, avec l'équipe de POLLINIS, pour recueillir l'avis des membres et sympathisants de l'association sur les actions urgentes que nous devons mener dans les mois qui viennent ?

Avec les élections présidentielles qui approchent, nous avons une occasion inespérée de faire pression sur les candidats pour les obliger à prendre des engagements fermes contre les tueurs d’abeilles, et protéger les pollinisateurs à l’avenir.

Chaque année, ce sont 300 000 colonies d’abeilles qui périssent, soit plus de 30 % de la population totale d’abeilles en France. Pendant ce temps, les quantités de pesticides déversées dans les champs ne cessent d’augmenter - + 9,4 % entre 2013 et 2014 !

Continuer à ce rythme, c’est garantir le déclin quasi-total des abeilles et pollinisateurs sur tout le territoire dans quelques années, et priver les générations futures d’une agriculture respectueuse de l’environnement capable de produite une alimentation normale, saine et bonne pour la santé.

On ne peut pas rester les bras croisés devant un tel désastre annoncé. Et ceux qui postulent pour nous diriger doivent être en première ligne pour mettre un coup d’arrêt à cette situation dramatique.

Mais pour leur faire prendre conscience de l’ampleur du problème, et les obliger à intégrer la protection des pollinisateurs dans leur programme de campagne, nous devons agir rapidement, et efficacement.

C’est pour cela que chez POLLINIS, nous avons décidé de lancer une grande consultation auprès de tous les membres et sympathisants de l’association, à laquelle je vous demande de participer pour donner votre avis sur les problèmes qu’il faut faire intégrer en priorité par les candidats avant les élections présidentielles.

Nous ne disposons que de quelques mois pour mener à bien cette action, mais c’est le moment ou jamais de faire parler des pollinisateurs dans le débat : alors que les candidats en campagne sont en train de chercher à glaner nos voix, nous sommes en position de force pour leur imposer nos conditions.

Mais pour cela, nous devons avoir des objectifs clairs, et les moyens d’atteindre ces objectifs.

Avec vos réponses, et celles de tous les membres et sympathisants de l’association, nous allons élaborer une grande Charte qui sera remise à chacun des candidats, que nous allons essayer de rencontrer un par un. Nous allons faire le siège des QG de campagne pour être sûrs que nos arguments sont bien entendus, et investir les médias pour diffuser notre message le plus largement possible.

Tout cela demandera bien sûr beaucoup de travail et de ténacité. Mais l'enjeu est crucial : il s'agit de garantir l'avenir alimentaire de tout un continent !

Alors s'il vous plaît, prenez un instant de votre temps et complétez le questionnaire pour définir la meilleure stratégie pour convaincre les candidats de protéger les pollinisateurs. Et en même temps, permettez-moi également de vous demander de faire un don à POLLINIS, de 30 euros , 50 euros, 100 euros, 200 euros ou même plus si vous le pouvez.

J'ai besoin de ce soutien pour convaincre d'autres citoyens, de tous les coins du pays, de nous rejoindre en masse. Nous devons les informer sur les conséquences dramatiques du tout-pesticides, pour eux et pour leurs enfants, et nous devons les convaincre de rallier notre mouvement pour peser plus lourd dans la balance que l’industrie agrochimique et ses armées de lobbyistes déjà lancés à l’assaut des candidats !

Ce n’est pas tout de définir des objectifs clairs : il faut un budget suffisant pour atteindre ces objectifs.

Alors, ne perdez pas un instant : répondez au questionnaire pour nous aider à définir les actions que nous devons mener immédiatement, et une fois vos réponses validées, faites un don grâce à votre carte bancaire, par chèque ou par paypal, pour permettre la mise en oeuvre de ce programme.

Je vous remercie par avance de votre engagement avec POLLINIS pour sauver les abeilles, notre santé et notre alimentation, aujourd'hui et pour les futures générations.

Sincèrement,

Nicolas Laarman

Délégué général de POLLINIS

Partager cet article
Repost0
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 09:27

// PÉTITION - Interpellons les "sénaTUEURS d'abeilles" !

Les 3 & 4 mai dernier, la Commission du Développement Durable du Sénat a débattu du projet de loi pour la reconquête de la biodiversité.

Tapis dans l’ombre de cette commission (dont les débats ne sont pas publics !), les sénateurs en ont profité pour supprimer toute interdiction des insecticides néonicotinoïdes.

  • Alors même que l’Assemblée nationale avait conditionné une éventuelle interdiction à un report de sa mise en œuvre à la date du 1er septembre 2018 (interdiction TROP tardive !) ;
  • Alors même qu’un amendement sénatorial proposait un nouveau report au 1er septembre 2022 (interdiction BIEN TROP tardive !!) ;

Les sénateurs de cette commission ont rejeté l’idée même d’une interdiction qui leur semble tout bonnement inenvisageable (INCROYABLE !!!).

Pourtant, un collectif d’associations et structures agricoles a démontré qu’une telle interdiction était non seulement possible (l’agriculture biologique est là pour le démontrer chaque jour !) mais qu’elle n’induisait pas de baisse des rendements.

Frappés de surdité démocratique, les « sénaTUEURS d’abeilles » doivent nous entendre !

  • 76 % des personnes interrogées indiquent soutenir l’idée d’une interdiction des insecticides néonicotinoïdes, d'après un sondage IFOP commandé par Agir pour l’Environnement.
  • Nous sommes déjà près de 140 000 signataires à avoir demandé l’interdiction des insecticides néonicotinoïdes « tueurs d’abeilles ».

Soyons encore des dizaines de milliers à interpeller ces « sénaTUEURS d’abeilles ». La démocratie n’est rien sans les citoyens, donc sans nous !

A partir du 10 mai 2016, les sénateurs se réuniront en séance plénière pour réintroduire ou rejeter l’interdiction des insecticides tueurs d’abeilles.

Stop aux « sénaTUEURS d’abeilles », sauvons les abeilles, signez la pétition !

ou
http://neonicotinoides-senateurs.agirpourlenvironnement.org/


Ne doutez jamais qu'un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c'est toujours comme cela que ça s'est passé.★ - Margaret Mead (1901 - 1978) - Anthropologue.

Stéphen, Martin, Mickaël, Julie, Benjamin, Magali, Mathias et toute l'équipe d'Agir pour l'Environnement.
contact@agirpourlenvironnement.org
--
http://www.agirpourlenvironnement.org
http://www.facebook.com/association.agirpourlenvironnement
http://www.twitter.com/APEnvironnement

Partager cet article
Repost0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 11:12

Chère amie, cher ami,

Nous n'avons jamais été si près d'en finir avec les pesticides tueurs d'abeilles !

A force de marteler sans relâche notre message et rassembler les citoyens, de plus en plus de personnes prennent conscience du danger que nous fait courir l'agrochimie en nous imposant des produits qui déciment les abeilles – ces pollinisatrices indispensables à l'avenir des cultures ! – et polluent notre environnement de manière irréversible.

La presse s'empare du sujet (voir par exemple le reportage de Cash Investigation sur les pesticides et la santé de la semaine dernière), les citoyens se mobilisent (plus d'un million de personnes ont signé nos pétitions contre les pesticides néonicotinoïdes !) et même les politiques se sentent bien obligés d'écouter nos mises en garde, malgré les pressions qu'ils reçoivent des lobbies agrochimiques.

Résultat : Pendant tout le début du mois de janvier, avec le vote au Sénat d'amendements qui auraient pu épargner des millions d'abeilles, Pollinis était sur le pont :

- Nous avons fait déposer des amendements par des parlementaires bien décidés à défendre les abeilles et la nature face à leurs collègues subordonnés à l'agrochimie ;

- Nous avons mobilisé les citoyens français et européens : près de 280 000 personnes ont envoyé un message directement à leurs sénateurs pour les contraindre de voter nos amendements. Une mise sous pression peu courante, qui a porté ses fruits : au total, avec le travail d'autres associations qui poussent dans la même direction, 7 amendements ont été déposés pour interdire les néonicotinoïdes tueurs d'abeilles.

Et la bataille continue, avec un dernier round à l'Assemblée nationale le mois prochain, pour lequel nous sommes déjà en train d'aiguiser les armes !

Pour en savoir plus sur nos actions contre les pesticides tueurs d'abeilles, et pour la protection des pollinisateurs, accédez à notre newsletter en cliquant ici.

A côté de tout ce travail militant, nous menons aussi de grandes actions de préservation de l'abeille, en partenariat avec des apiculteurs et des agriculteurs, pour sauver les meubles avant qu'il ne soit trop tard, et mettre en valeur les alternatives agricoles et apicoles.

Je vous laisse découvrir tout cela dans notre journal, mais sachez que tout ce que vous lirez, toutes les actions que nous avons pu mener ces derniers temps, sont le résultat de l'implication de chacun des membres donateurs de l'association.

Sans eux, sans leur soutien sans faille au combat, rien n'aurait été possible. Aussi, je tiens à les remercier du fond du cœur, au nom de toute l'équipe de Pollinis.

Pour rejoindre vous aussi ce noyau de membres de l'association, et permettre à Pollinis d'intensifier ses actions en faveur des abeilles, de l'environnement, et d'une agriculture durable, respectueuse des pollinisateurs dont elle dépend, vous pouvez faire un don directement sur la newsletter en cliquant ici.

Quel que soit le montant de votre contribution, sachez qu'elle sera une aide précieuse pour nous permettre de financer le travail de notre équipe, que ce soit au niveau de la recherche scientifique, de la veille sur les nouveaux pesticides autorisés, du comité de vigilance que nous avons mis en place pour surveiller les mouvements des lobbies agrochimiques auprès des institutions européennes, ou tout simplement des nombreux projets de conservation et protection de l'abeille qui ont désespérément besoin de financement.

Je vous remercie par avance pour votre soutien, et vous souhaite bonne lecture de notre newsletter !

Nicolas Laarman

Délégué général

POLLINIS

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Bien Vivre à la Campagne et pour cette année le 8 juillet La Fête du Lac de Marcenay
  • : Proposer à nos amis des informations et des réflexions sur l’environnement, notre patrimoine, des adresses sur les bons produits de notre région, la Bourgogne …
  • Contact

Recherche

Archives