Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 10:41

le JDD 

Matthieu Pechberty - Le Journal du Dimanche

samedi 02 février 2013

 

 

 

Pour réduire de moitié la consommation en France, et sortir du nucléaire, Greenpeace va proposer de renoncer

aux radiateurs électriques. Un scénario dévoilé par le JDD et qui va faire parler… 

 

 

Le problème n'est pas le nucléaire mais ce à quoi il sert. Alors que le débat sur la transition énergétique vient de s'ouvrir, Greenpeace va présenter vendredi son

propre scénario de sortie de l'atome. Un rapport très attendu d'autant que

l'organisation environnementale a refusé de participer à la concertation orchestrée

par la ministre de l'Écologie Delphine Batho. Le JDD en livre les grandes lignes.

Plutôt que de s'attaquer au remplacement du nucléaire, ce sont ses débouchés qui sont dans la ligne de mire de Greenpeace. Et de cibler le chauffage électrique, gros consommateur d'énergie. À eux seuls, les 9 millions de logements chauffés à l'électricité "pompent" 15 % de l'énergie produite par an. Et lorsque les 50 millions de chauffages électriques tournent à plein régime en hiver, comme en janvier 2012, ils captent jusqu'à 40% de la production, dont 78% provient du nucléaire. À titre de comparaison, il faut produire 2,5 fois plus d'électricité que de gaz pour la même quantité de chaleur. En les supprimant, la France pourrait économiser 50 % d'énergie à l'horizon 2050, selon le rapport.

Cette révolution devra s'accompagner d'une lourde rénovation thermique des logements pour mieux les isoler. Un chantier colossal de 750.000 habitations annuelles pendant

dix ans permettrait déjà de baisser la consommation de 20% d'ici à 2020.

"La moitié des maisons françaises sont des passoires énergétiques, explique Cyrille Cormier qui a piloté l'étude. En les isolant bien, on peut diviser par trois leur consommation." Les vagues de froid ont toujours permis de justifier le maintien du parc nucléaire et son renouvellement. Supprimer les radiateurs électriques est donc une condition à la sortie de l'atome selon Greenpeace. D'autant qu'ils coûtent cher à tous

les ménages (5 milliards d'euros par an) et chauffent mal : la déperdition de chaleur atteint 60% contre 5% pour le gaz. Pour les remplacer, Greenpeace propose d'installer des pompes à chaleur en grande partie, ainsi que des réseaux de chaleur au biogaz ou

à la biomasse qui ont l'avantage de consommer environ deux tiers de moins.

Ces nouveaux modes de chauffage se développent, ils sont souvent préférés dans les logements neufs.

La France compte environ 600.000 pompes à chaleur. 

L'éolien moins cher que l'EPR

Dans son scénario de transition énergétique, l'ONG propose un deuxième pilier, l'automobile, qui semble plus réaliste que l'éradication du chauffage électrique.

En passant à la voiture électrique, les émissions de gaz à effet de serre seraient

réduites de 95% à l'horizon 2050. Un effet radical qui passe par une étape intermédiaire : le développement des moteurs hybrides. Le gouvernement a fixé un objectif de moteur basse consommation (2 l/100 km) d'ici à dix ans, que les industriels comme Total jugent possible avec des technologies hybrides. En revanche, Greenpeace

met en garde contre les bornes de recharge à domicile : "Attention à ne pas reproduire les mêmes effets que le chauffage électrique, notamment en alourdissant le réseau", prévient Cyrille Cormier. L'idée serait de mettre en place des "stations électriques"

pour changer de batterie. Un système de ce type est expérimenté au Danemark ou aux Pays-Bas par la société Better Place, un prestataire de services pour véhicules électriques.

Reste l'éternelle question du coût. Le nucléaire demeure le moyen de production le moins cher. Il y a un an, la Cour des comptes avait évalué à 50 € le prix du mégawatt issu du nucléaire actuel. Mais le renouvellement du parc risque de faire monter la facture. Greenpeace rappelle que l'électricité produite par une éolienne coûte 80 euros/MW contre 100 euros pour les derniers EPR dont les coûts ont dérapé. Et les marges de progression des énergies renouvelables sont importantes. Des associations fleurissent

un peu partout en France contre la défiguration du paysage par les éoliennes et les panneaux solaires. Mais grâce aux 50% d'économie d'énergie prévue dans le scénario

de l'organisation écologiste, il en faudrait moins. Selon ses calculs, les panneaux solaires nécessaires dans toute la France tiendraient sur une surface de "seulement" 100 km². Environ 20.000 éoliennes suffiraient, il en existe aujourd'hui 4.000. Un juste retour

aux sources puisque, il y a 200 ans, sous Napoléon, la France comptait 20.000 moulins.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 14:31

Voici le troisième article publié ce matin par le journal Economie matin 
Son auteur est Ludovic Grangeon Président de l'association ADERMOB

membre de la FED

Les Jurassic parcs éoliens : le début de la fin
Par Ludovic Grangeon ,samedi 17 novembre 2012 09:23

Vestas, un des leaders du secteur de l'éolien, a vu sa capitalisation boursière

fondre

de 83 % en un an.
Les signes les plus apparents commencent avec les indicateurs financiers publics

des acteurs de l'éolien. Le leader mondial, Vestas, voit le cours de ses actions

chuter de

83 % en un an (à la date d'écriture de cet article).. Les licenciements, d'abord

annoncés par centaines, tombent par milliers : d'abord 1650 emplois, puis 2200

et 2000 supplémentaires dans le second semestre 2012.5 
lire et commenter cet article sur le site du journal Économie matin

 

Les Jurassic parcs éoliens : petits arrangements entre amis
Par Ludovic Grangeon 
vendredi 16 novembre 2012 06:31

La fortune de Paris Mouratoglou, "tycoon" de l'énergie verte, est estimée

à 700 millions d'euros
La filière éolienne, « composante des énergies renouvelables, créneau de création d'emplois », émet des signaux de détresse croissants. Aucun pays n'échappe

à l'art du grand écart : entre discours officiel sur « l'espoir » des énergies renouvelables sans cesse reporté, et finances publiques en crise. Pas un seul

ne peut continuer à subventionner à perte un système qui ne marche ni au niveau

technique

ni au niveau économique.
Bien pire, en temps de crise, grâce à l'impôt sur des familles souvent modestes, des fortunes privées colossales et discutables ont vite asséché le filon. Paris Mouratoglou [fondateur de SIF Energies Nouvelles, devenu EDF Energies Nouvelles, NDLR] a accumulé une fortune personnelle de 700 millions euros en quelques années, imité par d'autres, comme les familles Gruy ou Germa. Parmi les constructeurs éoliens emportés

par cette spéculation, pas un seul n'échappe à des indices évidents de chute accélérée vers un effondrement prochain, amorcé depuis le printemps 2012.

L'exception française ne pourra rester longtemps dans le déni, notre

nouveau sport national.....
Lire la suite de cet article sur le journal Économie matin

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Les Jurassic parcs éoliens : une industrie moins propre qu'il n'y paraît
Par Ludovic Grangeon 
jeudi 15 novembre 2012 06:32

Le socle d'une éolienne de taille moyenne consomme 500 mètres cubes de béton,

et 40 tonnes d'acier soit au bas mot 800 tonnes. Sans parler du mat et des pales.

Cette tentative de planification improvisée au niveau européen, déjà si délicate

au niveau national, tourne à l'absurde. Il fallait trouver un gadget répondant

à l'effet de mode, qui permette aux politiques des deux camps d'avoir la paix avec quelques milieux se servant de l'écologie pour faire de la politique. D'une part, la technologie éolienne des grandes hélices tripales est hasardeuse, polluante et obsolète. D'autre part, elle est lancée à grande échelle comme si on décidait d'un coup de construire des autoroutes pour un seul modèle de voiture qui n'aurait même

pas été testé.
Seuls quelques conseillers ou experts ont décidé du lancement de ces projets

(comment ? avec qui ? ). Le pouvoir politique a prononcé quelques avis mineurs

sur le « comment ». Encore a-t-on guidé sa plume, et même parfois discrètement

consenti quelques générosités connexes. Quelques banquiers d'affaires avisés ont

sans doute accordé leur inventivité et leur alchimie à des systèmes de trading

financier qui contribuent un peu plus à la spéculation mondiale actuelle, notamment

dans les couloirs de la Conférence sur le Climat de Copenhague en 2009 ,

qui n'a pas été un échec pour tout le monde... ... 
Lire la suite de cet article sur le site du journal Économie matin

 


DANEMARK
Peter Rørdam
November 16, 2012 - 09:02 
LE MYTHE DU DANEMARK D'ÊTRE UN PAYS SANS CORRUPTION
L'INDUSTRIE DE L'ÉOLIEN A COMPLÈTEMENT CORROMPU LE SYSTÈME POLITIQUE DÉCLARE UN MAGISTRAT RETRAITÉ DE LA HAUTE COUR DE JUSTICE

Les Energies renouvelables sont implantées en Europe sous la pression de groupes financiers ou idéologiques. La consequence est que ces Energies renouvelables ne remplissent pas les critères fondamentaux du Développement Durable. Les fermes éoliennes représentent  le pire des scénarios......
lire la suite sur le site du journal

Cordialement
J.L. Butré
Président

 

Fédération Environnement Durable - 3 rue des Eaux - 75016 tel:06 80 99 38 08
http://environnementdurable.net
contact@environnementdurable.net

 


Partager cet article
Repost0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 18:06

Parc éco-énergétique de Morbach (Allemagne)

 

Dans la commune de Morbach, en Rhénanie-Palatinat, juwi GmbH a réalisé sur un terrain de 150 hectares, ancien dépôt de munition de l’armée américaine, un parc éco-énergétique unique au monde qui regroupe les domaines de l´énergie éolienne, solaire et bio.

 

 

 

 

 

 

 



 


 

Partager cet article
Repost0
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 15:12

les dates de l’enquête publique concernant la ZDE

Lucenay/ Chaume / Fontaine

 

Bonjour,
Voici ci après les Lieux, Dates et horaires auxquels chacun pourra venir déposer ses remarques à l'enquête publique concernant les permis de construire les éoliennes dans notre ZDE.
Si Vous ne pouvez vous déplacer, vous pouvez écrire à  la mairie de votre choix parmi celle ci dessous en courrier RAR avant le 16 juillet 2010, lettre adressée à "Monsieur le commissaire enquêteur" , Enquête Publique sur le dépôt de permis de construire 19 éoliennes dans la ZDE "Châtillonnais".
Venez nombreux, votre aide nous est précieuse.
Bien amicalement,

Christian Vilgard

 

  Communes  Date  Heures

  Baigneux les Juifs  30 juin   9 H  12 H 
  Mairie  6 juillet  14 H  17 H

 

 17 juin  9 H  12 H 
  Chaume les Baigneux  30 juin  14 H  17 H 
  Mairie  8 juillet  9 H  12 H

  

 

 16 juin  9 H  12 H 
  Lucenay le duc  26 juin  9 H  12 H 
  Mairie  16 juillet  14 H  17 H

 

 17 juin  9 H  12 H 
  Laignes  25 juin  14 H  17 H 
  Mairie  10 juillet  9 H  12 H

  

 23 juin  14 H  17 H 
  Montbard  3 juillet  9 H  12 H 
  Mairie  13 juillet  14 H  17 H

Partager cet article
Repost0
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 12:33
Poêles à accumulation

Le meilleur du chauffage au bois:
Le poêle à inertie est un des outils les plus efficaces pour se chauffer écologiquement, quand il est bien conçu et que l’on sait le manipuler…
Ce livre donne toutes les clés pour choisir son poêle et bien l’utiliser, voire, pour les bons bricoleurs, en fabriquer un !
C’est le premier livre sur ce sujet en France. Et il deviendra certainement la référence. 
*En librairie le 20 avril 2010*
 
Poêles à accumulation :


**L’isolation thermique écologique**
Conception, matériaux, mise en oeuvre    _Remise à jour intégrale_ 
LA bible pour isoler sa maison avec des matériaux respectueux de notre santé et de l’environnement.  
Destiné aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels, ce guide pratique et technique est un investissement prioritaire.
*Paru en mars 2010*
L’isolation thermique écologique :


Pour acheter ce(s) livre(s) à l’unité :
Poêles à accumulation :


L’isolation thermique écologique :

 
Pour acheter ce(s) livre(s) pour le revendre dans vos réseaux  - Contactez francoise.faugeras@orange.fr 
  
La fiche du/des livres (où il est possible de feuilleter quelques pages, lire le sommaire, découvrir les auteurs…) est à découvrir sur leur site. 
 
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 18:05

Pour "équilibrer " le débat et de façon à éviter les seuls arguments anti éoliens, voici un site intéressant 

http://www.enr.fr/docs/2009204307_FichesSERFEEINTEGRALITE.pdf


Et quelques remarques:


1) l’éolien est incontrôlable, imprévisible, …

Réponse de l’autorité compétente (c’est-à-dire du *Réseau de Transport de l’Electricité* <http://www.rte-france.com/htm/fr/accueil/viewdepeche.jsp?Id=9341>) : l’éolien est prévisible (97% de prévision à 24h00) et ne pose aucun problème de gestion pour le gestionnaire du réseau « l’intermittence de l’éolien n’est ni une qualité, ni un défaut, c’est une caractéristique de la majorité des énergies renouvelables » (Dominique Maillard – Président de RTE le 25 juin 2009 au Sénat).

2) L’éolien terrestre coûterait cher :
L’argument favori des « anti » … qui, pourtant, est fort peu solide !
Le coût de l’éolien a deux caractéristiques (on peut même dire deux vertus rares et précieuses) :
- Il est parfaitement connu puisqu’il est arrêté par le ministre en charge de l’énergie, il paraît donc au Journal Officiel de la République Française.

- Il est parfaitement prévisible à moyen/long terme puisque le producteur d’énergie éolienne possède un contrat de 15 ans (rien à voir avec la durée de vie!) ;

Ces caractéristiques sont celles d’ailleurs de toutes les énergies renouvelables électriques (solaire photovoltaïque, hydroélectricité, biomasse, géothermie).

Pouvez-vous nous éclairer : quelle source d’énergie traditionnelle présente ces deux caractéristiques ? Quel sera le prix du gaz dans 3 ans, celui du pétrole dans 5 ans, voire celui de l’uranium dans 10 ans ? A la lumière du retour d’expérience finlandais, quel sera le coût du kWh de l’EPR de Flamanville ? La parité euro/dollar (pénalisante à bien des égards) va-t-elle nous protéger à long terme contre l’augmentation inexorable des prix des matières premières et des ressources fossiles en particulier ?

Enfin, et je le dis d’autant plus facilement que nous soutenons toutes les formes d’énergies renouvelables, il est ridicule de stigmatiser le coût de l’éolien terrestre tout en devenant un zélateur peu crédible de l’éolien off-shore ou du solaire. Savez-vous que ces technologies sont à ce jour, beaucoup plus coûteuses que l’éolien terrestre très proche de la compétitivité avec les turbines à gaz actuelles ?

Le développement de l'éolien est d'autant plus rentable pour notre société qu'il est un investissement dont les retombées économiques bénéficient aux territoires. Alors que la facture énergétique française s'envole (59 milliards d'euros en 2007), le développement des énergies renouvelables, et l'éolien en particulier entraine un report vers les territoires de plusieurs milliards d'euros jusqu'ici gaspillés en importation d'énergies polluantes.

Alors finalement que défendez-vous ? Ce que j’ai rappelé ci-dessus ne vous est, évidemment, pas étranger. Mais le combat passéiste que vous poursuivez est celui de la mise sous cloche des paysages dans une société où les citoyens ne seraient que des consommateurs déresponsabilisés. Les intérêts que vous servez sont ceux des grands propriétaires fonciers, les maîtres de manoirs et de châteaux, à la ville la semaine et dans leurs immenses bâtisses le week-end. Ces propriétaires de murs croient avoir acheté la vue, la colline, le verger, les alentours, l’agriculteur, le clocher de l’Eglise… c’est la noblesse moderne qui, par confort individualiste, se moque bien de l’intérêt général. Le Grenelle de l’environnement s’est fondé sur une autre approche, celle de l’intérêt collectif.

Défendre ces intérêts là n’est pas interdit, mais ne le faites pas sous le masque de l'intérêt général. Notre travail d'association de protection de l'environnement est de défendre l’intérêt du plus grand nombre : l’intérêt de notre planète et d'un système énergétique où se développent harmonieusement dans les territoires la sobriété énergétique, l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables.
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 12:23

suivre      http://ecolociney.blogspot.com/

puis dans catégories:              éoliennes

puis:                          dans  Nouvelle brochure sur l'éolien  et choisir éolien, rumeurs et  réalités

  prendre" version légère"

 

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 19:12

Suite à l'article du Monde magazine, il y a eu des réactions pro-éoliennes dans la presse. Nous faisons suivre celle-ci que Jean-Michel Roy a trouvée dans l'Expansion.


http://energie.lexpansion.com/articles/energies-renouvelables/2009/12/Les-pro-eolien-repliquent/
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 15:34
LE VENT DE LA POLEMIQUE


...il ne fait pas toujours bon vivre à côté de ces nouveaux <moulins à vent>

Du 07  au 18 décembre, à Copenhague, gouvernements, industriels, et écologistes vont discuter de l'importance de mettre en place des énergies <propres> face au changement climatique en cours.
Ces énergies nouvelles respecteront-elles notre environnement ?

Un dossier humain qui ne peut laisser indifférent !


http://www.environnementdurable.net/documents/html/monde.htm



Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Bien Vivre à la Campagne et pour cette année le 8 juillet La Fête du Lac de Marcenay
  • : Proposer à nos amis des informations et des réflexions sur l’environnement, notre patrimoine, des adresses sur les bons produits de notre région, la Bourgogne …
  • Contact

Recherche

Archives